Archives du mot-clé Agenda 21

Rien ne va plus… au conseil municipal de Boucherville*

*Un texte de Claude Saint-Jarre

C’est par cette formule choc que l’ancienne journaliste et candidate à la mairie de Boucherville, Monique Reeves, commence un paragraphe percutant dans lequel elle m’y associe, moi citoyen sans ambition politique qui ose faire de la participation citoyenne régulièrement aux séances du conseil municipal, parce que je crois à la « filière démocratique » trop délaissée par la société civile. L’expression est de l’écrivain-démocrate Roméo Bouchard. Lire la suite

Le piège vert de l’environnement « durable » ou pourquoi parle-ton tant de l’« Agenda 21 » de l’ONU?

Agenda 21 de l’ONU, Programme de développement durable 21 des Nations Unies, est le plan d’action qui a pour but pour d’ inventorier et contrôler toutes les terres, toutes les eaux, tous les minéraux, toutes les plantes, tous les animaux, toutes les constructions, tous les moyens de production, toutes les informations, toutes les énergies et tous les êtres humains dans le monde. INVENTAIRE ET CONTRÔLE. Le totalitarisme intégral, quoi!

Vous êtes-vous demandé d’où ont surgi les termes « durabilité », « croissance intelligente », « forte densité urbaine » et « développement urbain de haute densité à usage mixte »? Ne dirait-on pas qu’il y a 10 ans encore, vous n’en auriez jamais entendu parler, alors que maintenant ces concepts imprègnent tout ce qui nous entoure? N’est-ce que par une simple coïncidence que chaque ville, comté, état et nation dans le monde soit en train de modifier les codes d’utilisation et de planification des terre, ainsi que les politiques gouvernementales, pour s’aligner sur quoi au juste?

Ce n’est pas là une « théorie du complot » ou une simple fantaisie du moment, comme on pourrait le croire, loin de là, mais bien un authentique plan de l’ONU, signé en 1992 par le président George H.W. Bush, ainsi que par 178 autres dirigeants mondiaux. L’ONU a appelé cela l’Agenda 21… tout simplement parce que c’est là son agenda pour le 21e siècle! Selon le secrétaire général Maurice Strong, le genre de vie de la classe moyenne aisée américaine n’est pas viable. Cela vise entre autres les maisons unifamiliales, les véhicules privés, les appareils et accessoires, les climatiseurs, ainsi que l’alimentation carnée. Ils sont une menace pour la planète.

Cela vous paraîtra peut-être un plan stupide qui ne vous concerne en rien. Mais regardez bien autour de vous. Cet effondrement économique que vous voyez, C’EST l’Agenda 21 des Nations unies. Vous entendrez dire que ce plan est non contraignant, que c’est un vieux plan poussiéreux qui n’a pas de dents. C’est un mensonge. En fait, ce plan a déjà été mis en œuvre partout aux États-Unis, au cours des 20 dernières années. C’est ce qu’on appelle le « développement durable », soit les 3 E : Écologie, Économie, Équité.

Après que George Bush l’eut signé en 1992, il a été ramené aux États-Unis par le président Clinton (1993), quand celui-ci a créé le Conseil présidentiel sur le développement durable, dans le seul but de l’introduire dans l’ensemble des villes, comtés et États, par le biais de règles fédérales, règlements et subventions. Il s’agit d’un plan global, mais mis en œuvre au niveau local. Vous le trouverez sous la forme d’un plan régional. Il pourrait s’appeler Vision 2035, ou Votre Ville 2025, ou bien Région Une Baie, ou encore Plan New York … Tous ces plans régionaux sont les mêmes. Ils font appel aux logements entassés, à une mobilité restreinte et au gouvernement régional. La surveillance domestique, les compteurs intelligents, les OGM, la ruine de la liberté, tout cela est dans l’Agenda 21 des Nations Unies. Vous perdez vos droits. Vous êtes manipulés. On vous ment. Vous êtes la Résistance.

QU’EST-CE QUI NE VA PAS DANS LE DÉVELOPPEMENT DURABLE?

Comment une chose qui sonne si bien pourrait-elle être mauvaise? Et qui refuserait d’être durable? Vert? Engagé? Piétonnable? Vélocyclable?!!! Tous ces termes à la mode ont été concoctés pour vous faire croire que vous faites le bien pour la planète!

C’est la plus grande arnaque de relations publiques dans l’histoire du monde.

Le développement durable a été créé et défini par les Nations Unies en 1987, et le plan d’action pour sa mise en œuvre a été signé en 1992 par le président américain Bush et les dirigeants de 178 autres pays. Il a été appelé Agenda 21parce que c’est l’Agenda de l’ONU pour le 21e siècle. Considéré comme non viable sous ce nouvel ordre : le mode de vie actuel de la classe moyenne, avec ses maisons unifamiliales, ses véhicules privés, la climatisation, les appareils et accessoires, les barrages, l’agriculture, la consommation de viande, et même vous-mêmes…!

Le président Clinton a commencé à le mettre en œuvre aux États-Unis en 1993, en donnant à l’American Planning Association une subvention de plusieurs millions de dollars pour rédiger une législation d’ensemble de l’utilisation des terres pour toutes les municipalités aux États-Unis. Il est intitulé Growing Smart Legislative Guidebook With Model Statutes For Planning And The Management Of Change (Guide législatif de croissance intelligente pour la planification et la gestion du changement). Ce travail a été achevé en 2002 et utilisé pour former des planificateurs dans tous les bureaux de planification universitaires, collégiaux et gouvernementaux de la nation. Rien de plus intelligent que la croissance intelligente!

La « croissance intelligente » est présente dans notre département de la planification et ses principes se retrouvent dans notre planification urbaine et de comté. Et ce, en ce moment même. En plus, elle est au programme du Guide de planification locale de l’Agenda 21 publié par l’ICLEI et l’Organisation des Nations Unies. Les zones urbaines sont en voie de consolidation et les zones rurales se vident de leur population, du fait de politiques restrictives dans l’utilisation des terres, des prix de l’essence, des taxes sur la consommation des véhicules, de l’abandon de l’entretien de routes rurales, de la fermeture des écoles rurales et des bureaux de poste ruraux, de la surveillance de l’eau des puits, des compteurs intelligents et des pressions de la régionalisation. La croissance intelligente est non seulement le style de construction préféré pour l’Agenda 21 des Nations Unies / Développement durable, il en est l’idéologie même. Le déplacement des personnes dans les zones urbaines centralisées, dans des logements à haute densité, crée l’occasion idéale pour la surveillance de la vie domestique. Cette idéologie est utilisée comme justification pour modifier radicalement toutes les villes aux États-Unis, et imposer des règles dictées par la non-élus des conseils régionaux et des commissions. C’est là changer totalement le mode de gouvernement. Cette révolution spectaculaire affectant le droit à la propriété privée s’étend à tous les aspects de notre vie : l’éducation, l’énergie, la nourriture, le logement, le transport. On nous dit que c’est NOTRE PLAN, mais ce n’est pas le nôtre. Nous nous opposons à cette manipulation et refusons d’être soumis jusque dans notre liberté la plus fondamentale. Renseignez-vous. Exprimez-vous. Soyez la Résistance.

 Daniel Lalancette

Source : Behind the green Mask: U.N. Agenda 21, par Rosa Koire et The John Birch Society