Archives pour la catégorie Politique générale

Une réponse qui me sidère!

IMG_20181016_0649410

Depuis qu’il est député fédéral de Pierre-Boucher—Les Patriotes—Verchères, Xavier Barsalou-Duval a l’habitude d’envoyer périodiquement à ses électeurs des dépliants partisans faisant état de ses réalisations et de ses revendications. Bien entendu, ces dépliants sont préparés, imprimés et envoyés aux frais des contribuables.

C’est pratique courante au sein de la députation, tous partis confondus. Ce qui m’irrite profondément dans le cas de M. Barsalou-Duval est que ses textes sont mal écrits, truffés de fautes de français de toutes sortes. C’est un problème dont j’ai saisi son bureau à plusieurs reprises dans le passé. J’ai même offert de mon temps bénévolement au bureau du député, et ce, même si je n’ai jamais voté pour le Bloc Québécois et ne voterai jamais pour le Bloc.

Il y a eu récidive cette semaine. Sans m’être prêté à une révision en profondeur des textes, j’ai néanmoins pris la peine de saisir le député de certaines erreurs et – surtout – de le sensibiliser à nouveau au fait que c’était inacceptable de la part du bureau d’un député fédéral – tous partis confondus…

Sa réponse m’a carrément scié les jambes :

44202289_10217498604556570_7177620964207755264_n.jpg

Je suis diplômé en traduction depuis 1993 et traducteur agréé, membre de l’Ordre des traducteurs, terminologues et interprètes agréés du Québec (l’OTTIAQ) depuis 1993. Je prends très au sérieux la qualité de la langue française et les erreurs que j’ai soulevées dans le pamphlet du député ne sont pas « sujettes à interprétation », elles sont contraires aux règles d’écriture du français!

Je n’ai pas voté pour M. Barsalou-Duval en 2015 et je ne voterai sûrement pas pour lui en 2019. Cependant, au lieu de faire la morale à un électeur dans sa circonscription, il aurait plutôt intérêt à réévaluer les compétences de la personne qui s’occupe de « corriger » ses textes et de s’organiser pour envoyer des textes rédigés dans un français plus qu’acceptable aux électeurs de Pierre-Boucher—Les Patriotes—Verchères!

Sébastien St-François

Le changement, ça a un prix…

En politique, le changement, ça a un prix. D’entrée de jeu, je ne suis ni Montréalais ni un « fan » de l’ancien maire Denis Coderre, ce politicien de carrière arrogant qui avait fait son temps dans l’arène politique. Avoir été Montréalais aux dernières élections municipales, j’aurais voté pour un candidat indépendant à la mairie, car je ne crois pas à la pertinence des partis politiques au niveau municipal depuis belle lurette. Lire la suite

Accoucher d’une Constitution québécoise, enjeu électoral wow!

cropped-Epidaure_panorama1

Nous ne sommes pas en démocratie véritable et effective. Nous avons une démocratie à construire au Québec.

C’est une question non partisane, au-delà des partis politiques, qui appartient à la souveraineté du peuple, qui est le véritable fondement de toute autorité et de toute juridiction sur son territoire. Tous les citoyens sont égaux et ont un droit égal à participer aux décisions collectives. Lire la suite

Encore des mois à subir l’entrave majeure sur la 132 Ouest!

20728821_10154520525741330_1203052896080484658_o

Selon ce communiqué publié sur Québec 511, les automobilistes qui empruntent notamment la 132 Ouest quotidiennement en semaine ne sont pas au bout de leurs peines. Les travaux d’aménagement de la « superbe » piste cyclable en bordure du fleuve – qui devaient être enfin terminés en août – se prolongeront jusqu’au 6 novembre prochain!

Lire la suite

La Ville de Boucherville à nouveau poursuivie!

mairie

Source : La Relève

Force est de constater qu’un avocat à la mairie, ça attire les poursuites… Les Bouchervillois sont de nouveau exposés à une poursuite contre leur administration municipale. Cette dernière, intentée contre la Ville de Boucherville et la Ville de Longueuil, est d’un montant de 99 352 000 $. Vous avez bien lu : plus de 99 millions de dollars, soit l’équivalent de la dette de la Ville que le maire Jean Martel se targue d’année en année d’avoir réduit – à force de nous surtaxer (plantureux surplus déclarés année après année) et de négliger la réfection des infrastructures souterraine et routière. Lire la suite

Un départ qui me laisse de glace

DLévesque
Source : La Relève

On apprend aujourd’hui dans le « journal hebdomadaire indépendant » La Relève (entre guillemets, car ce « journal » vient d’essuyer un troisième blâme pour manque d’indépendance journalistique du Conseil de presse du Québec en moins d’un an, j’y reviendrai dans un billet futur, alors permettez-moi de mettre en doute la crédibilité journalistique dudit journal) que le conseiller municipal Dominic Lévesque quittera la vie politique au terme de son mandat qui prend fin en novembre prochain. Personnellement, ça me laisse de glace – outre le fait qu’il touchera probablement la prime de départ auquel il « a droit » en vertu de la loi. Lire la suite

Une partie de la Rive-Sud exclue d’un important débat sur son avenir

agglo_campagne-on-paie-trop-pour-longueuil_161024_1200x800

D’après un sondage CROP mené auprès des citoyens des trois villes liées que sont Brossard, Saint-Lambert et Saint-Bruno-de-Montarville, « près de 84 % des répondants sont en faveur de la tenue d’une consultation populaire afin de donner un mandat clair aux élus municipaux pour demander au gouvernement du Québec de sortir leur ville de l’agglomération. » Lire la suite

POTUS45, symbole de grandeur américaine ou de déclin de l’empire américain?

rtswiu1-1024x719

Comme des millions d’autres personnes, j’observe POTUS45 (le 45e président des États-Unis d’Amérique, Donald J. Trump) depuis son investiture vendredi dernier. J’ai lu le discours qu’il a prononcé une fois officiellement investi des pouvoirs de la présidence et je le regarde aller à la télé. Force est de constater que les États-Unis – et la planète entière d’ailleurs – ont encore affaire au candidat Trump, celui même ayant promis de redonner à l’Amérique toute sa grandeur (Make America Great Again). À ce stade-ci, la question qui se pose est à savoir s’il a la capacité de devenir président de cette grande nation et leader du monde libre, car il tarde toujours à adopter son nouveau rôle de chef d’État. Lire la suite

Vrai changement, vraiment?

bluesky

Depuis sa fracassante élection à la tête d’un gouvernement majoritaire – grâce notamment à l’élection de 40 députés au Québec – en octobre 2015, Justin Trudeau ne cesse de voir son étoile pâlir, de sa propre faute d’ailleurs. Il ne répond simplement pas aux hautes attentes qu’il a lui-même fixées et multiplie les manifestations de mépris à l’égard de la province dont il est originaire et où se trouve la circonscription qu’il représente aux Communes (Papineau). Force est de constater que celui qui s’autoproclamait un politicien nouveau genre, de l’ère 2.0, n’est rien de plus qu’un autre politicien 1.0 ayant fait des promesses qu’il savait intenables et démontrant une désinvolture inquiétante par rapport à nos deniers publics. Lire la suite