Une « éclatante victoire »…

DSCF2858-1-1024x768

Source : La Relève

Mon commentaire sera bref, car je n’ai pas vraiment grand-chose à dire. Jean Martel et toute son équipe ont été élus. Pour plusieurs, il s’agit d’un troisième mandat consécutif. Encore une fois, les Bouchervillois ont droit à un conseil municipal sans aucune opposition qui continuera fort probablement de gouverner derrière des portes closes et de présenter à la population des faits accomplis. C’est d’autant plus préoccupant maintenant que les référendums municipaux sont choses du passé grâce aux libéraux à Québec.

La Relève qualifie le résultat d’« éclatante victoire ». Sur le plan démocratique, ce qui me peine est qu’à peine 46,8 % des électeurs inscrits se sont prononcés. Un taux aussi famélique n’est pas unique à Boucherville, mais quand même. Longueuil s’inscrit dans la continuité, mais le mandat accordé à la nouvelle mairesse, Sylvie Parent (dauphine de Caroline St-Hilaire), est extrêmement mince. Mme Parent prône la continuité, notamment en ce qui concerne l’agglomération. À Brossard, Paul Leduc est remplacé par Doreen Assaad. À Saint-Lambert, Alain Dépatie est remplacé par Pierre Brodeur. À Saint-Bruno, Martin Murray conserve son poste pour un deuxième mandat. Dans toutes ces municipalités, il y avait plusieurs candidats à la mairie (jusqu’à six à Saint-Lambert). Pour avoir suivi les campagnes municipales des autres villes de l’agglomération de près, les citoyens de ces municipalités avaient des choix.

À Boucherville, les choix étaient limités, mais je trouve extrêmement dommage qu’aucun candidat indépendant n’ait été élu. Je pense notamment à Olivier Tremblay, dans le district 2, qui avait une feuille de route impressionnante pour son jeune âge et qui aurait sûrement pu apporter une contribution positive à la dynamique du conseil municipal. C’est néanmoins le candidat indépendant ayant décroché le pourcentage de votes le plus élevé de tous les indépendants s’étant présentés cette année. Chapeau Olivier!

Je m’explique mal comment un maire sollicitant un troisième mandat consécutif réussisse à décrocher 90 % de 46,8 % du vote, mais le peuple a parlé. Pour ma part, j’ai l’impression de ne plus habiter une ville que je reconnais ou d’habiter un gros village.

Chose certaine, je trouve profondément préoccupant le malaise démocratique qui règne sur la ville que j’habite depuis 40 ans. Il n’y a rien de sain dans une municipalité où l’opposition est honnie comme elle l’est depuis huit ans à Boucherville. Quant au taux de participation à ce dernier scrutin, je le considère indigne d’une démocratie saine.

Félicitations aux candidats élus ou réélus. Tâchez d’être un peu plus respectueux de l’ensemble des Bouchervillois de 2017 à 2021, y compris de ceux qui ne partagent pas vos priorités ou vos rêves.

Sébastien St-François

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s