Accoucher d’une Constitution québécoise, enjeu électoral wow!

cropped-Epidaure_panorama1

Nous ne sommes pas en démocratie véritable et effective. Nous avons une démocratie à construire au Québec.

C’est une question non partisane, au-delà des partis politiques, qui appartient à la souveraineté du peuple, qui est le véritable fondement de toute autorité et de toute juridiction sur son territoire. Tous les citoyens sont égaux et ont un droit égal à participer aux décisions collectives.

C’est aussi au-delà d’un référendum sur le choix  de l’indépendance du Québec ou de son maintien dans le Canada, car c’est au sein d’une Constitution que cela se décide.

Qui veut prendre la parole?

Cette question est permise par la notion d’Iségoria : le droit de parole pour tous à tous moments et à tous propos, que la Grèce ancienne avait comme guide dans son germe de démocratie.

Aujourd’hui, comment faire épanouir ce germe? C’est la souveraineté  du peuple  qui décide. Elle exerce son pouvoir constituant dans un processus constituant pour écrire sa Constitution à l’aide d’une Assemblée constituante, ouverte et tirée au sort. Cette Assemblée constituante devra être convoquée par le prochain gouvernement afin que les citoyens constituants écrivent la « loi fondamentale, la loi de lois », la Constitution.

On peut s’entraîner à écrire une Constitution en ateliers constituants, car ce n’est pas aux professionnels de la politique d’écrire la Constitution, il ne faut pas laisser les politiciens écrire les règles du pouvoir. Construire une communauté démocratique est une action à faire.

René Lévesque , dans son livre Option Québec, a dit que pour la sécurité collective il y a des questions à régler dont celle d’orienter sa « constitution interne ». ( page 128)

Claude Béland a déjà fait une expérience réussie d’écriture citoyenne d’une constitution et il l’a racontée dans le livre Dialogue avec Claude Béland sur une Constitution du Québec d’aujourd’hui. Vers une assemblée constituante citoyenne.

Le hic c’est que le Parti Québécois d’alors, dirigé par Bernard Landry, ne l’a pas voulue. C’est pourquoi désormais, il faudrait qu’une Assemblée Constituante, pour être légitime, doit être convoquée par le gouvernement, pense Roméo Bouchard, dans son livre Constituer le Québec, pistes pour une véritable démocratie. Il élabore davantage dans son autre livre : Survivre à l’offensive des riches.

Tirer la leçon, c’est de notre part, éduquer au plus vite les partis politiques à cette idée de la démarche constituante. Les États généraux sur la souveraineté nous invitent, dans le livre Forger notre avenir à nous engager dans cette «  démarche constituante » ( page 109).

De plus, le livre et le film Demain promeuvent cette écriture citoyenne de la Constitution. Ce film a été apprécié par beaucoup de Bouchervillois.

Tous les ingrédients sont là pour alimenter une excellente constitution citoyenne québécoise.

Je vous invite à venir faire des cafés citoyens avec moi pour en parler, converser, dialoguer, commencer à bâtir une communauté démocratique.

Merci de votre attention!

Claude Saint-Jarre
450 645-0626

Références :

5 réflexions au sujet de « Accoucher d’une Constitution québécoise, enjeu électoral wow! »

    1. Je crois beaucoup en la participation citoyenne, mais pas en le leurre que Jean Martel nous présente depuis 2009. En effet, depuis son élection, il se montre à l’écoute des citoyens qui le flattent, qui abordent dans le même sens que lui. Aussitôt qu’il est confronté à une vue contraire, il se braque. On l’observe dans son physique et dans son attitude et ses paroles. La participation citoyenne fonctionne dans les deux sens et l’opposition fait partie intégrante de la démocratie. Il ne semble pas l’avoir compris au terme de deux mandats.

      Pour ce qui est d’une constitution municipale, c’est une démarche louable en autant que toutes les voix soient entendues et prises en compte, pas seulement celles favorables au « pouvoir ».

      1. BRAVO C EST TRES BIEN EXPRIMER, PLUS PERSONNE NE VA AUX ASSEMBLEES PUBLIQUES SEUELMENT GSUDIN , QUI DOIT GUEULER POUR PLACER SON MOT ET SA QUESTION QUI NE RECOIT PA S DE REPONSE VALABLE

        REGARDER LEUR SORTIE DE LUNDI DERNIER LE 2 OCTOBRE A MTV JEUDI LE 6 OCTOBRE

        NORMAND GAGNON ARCHITECTE DU CENTRE CIVIQUE E T HOTEL DE VILLE DE 1966

  1. Je ne parlais pas de constitution municipale dans ce texte, mais les élus n’y participeraient pas ; il y aurait un tirage au sort parmi la population. Est-ce que ce blog existe seulement pour la municipalité de Boucherville? Si oui, ce n’est pas ce que j’avais compris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s