L’art de se goinfrer au buffet des fonds publics…

Un autre rapport du Vérificateur général du Québec, un autre scandale qui expose l’état lamentable de la gestion des fonds publics au Québec – province qui se dirige tout droit vers un autre déficit (2,5 G$) encore cette année.

9219247Photo : Dave Sidaway, The Gazette

Cette fois-ci, c’est notamment le « grand » Charles Lapointe, PDG de Tourisme Montréal pendant 24 ans, qui défraie la chronique. Les faits et chiffres sont absolument ahurissants :

  • Salaire annuel de 398 000 $ (la première ministre gagne 180 000 $)
  • Limousine et chauffeur (malgré tout, « Monsieur » recevait une allocation automobile de 10 800 $ par année)
  • Indemnité de départ à la retraite de 654 000 $

Pis encore, selon le VGQ, M. Lapointe a obtenu le remboursement en double de dépenses, voyageait toujours en première classe et a même eu l’odieux de se faire rembourser des dons par Tourisme Montréal pour ensuite déduire ces mêmes montants de ses revenus personnels imposables – le tout aux frais du bon peuple que nous sommes…

J’espère que Revenu Québec se mêle du dossier maintenant – tout comme la police d’ailleurs! Une fraude, c’est une fraude, et on sait tous combien Revenu Québec est passé maître dans l’art de s’acharner sur les « petits contribuables » à la recherche de quelques dollars ici et là. La fraude de M. Lapointe totalise des dizaines de milliers de données selon le VGQ. Et dire que ce type porte encore le titre « honorable » parce qu’il a déjà été ministre fédéral… Et le conseil d’administration de Tourisme Montréal dans tout cela, où était-il? De toute évidence, IL DORMAIT AU GAZ et doit aussi être sanctionné!

Le portait du VGQ est très peu reluisant en ce qui concerne le CHUM et l’AMT, deux autres institutions qui nous coûtent les yeux de la tête sans résultats à la hauteur des dépenses publiques engagées. Le Québec est une province dans la dèche financière, l’État peine à boucler son budget malgré les taux d’imposition et de taxation faramineux qu’on impose aux contribuables d’ici, les ménages sont de plus en plus taxés, et des goinfres comme Charles Lapointe continuent de vivre des vies de prince – en toute impunité pendant des années – en puisant dans le buffet à volonté des fonds publics. Ça ne tourne pas rond au Québec, et il est temps que ça cesse! Être Charles Lapointe, j’aurais profondément honte de m’être enrichi comme il l’a fait.

Sébastien St-François

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s