Surendettement des ménages et surévaluation de l’immobilier…

immobilier-2008-avril

Un article intéressant publié dans le cahier Affaires de La Presse d’aujourd’hui nous met en garde encore une fois contre une situation qui risque de « désordonner » la stabilité relative du marché québécois de l’immobilier.

Selon l’article en question, les prix de l’immobilier seraient surévalués de 27 % au Québec (et de 21 % au Canada). Bon, nous sommes loin de la crise immobilière qui a frappé les États-Unis de plein fouet en 2008, mais la situation de ce côté-ci de la frontière demeure néanmoins inquiétante – surtout à la lumière de l’endettement sans précédent des ménages (163,4 % au deuxième trimestre).

En effet, les gens sont de plus en plus endettés, et les prix des maisons ont plus que doublé depuis 2000 – soit depuis moins de 14 ans. Par conséquent, nombre de jeunes aujourd’hui accèdent de peine et de misère à la propriété en réussissant à s’acheter un condo. La maison unifamiliale devient un rêve inatteignable pour plusieurs…

Ici même à Boucherville, il n’est pratiquement plus possible de trouver une maison unifamiliale sur le marché pour moins de 300 000 $. Il y a à peine 7 ou 8 ans, des maisons se dénichaient encore sous la barre des 200 000 $. Et, à ces prix, ce n’étaient pas des châteaux, mais c’était une maison unifamiliale avec une entrée de cour et une cour arrière (bien pratique quand on a des enfants) – qui nécessitait toutefois souvent plusieurs rénovations. La population de Boucherville vieillit et les jeunes sont de moins en moins nombreux à avoir les moyens d’acheter ici. On a peut-être un problème…

Plus inquiétant encore, le maire réélu, Jean Martel, n’avait aucun engagement dans son dernier programme électoral à cet égard. Rien pour faciliter l’accession à la propriété des jeunes familles, rien pour aider les propriétaires plus âgés à conserver leur maison le plus longtemps possible. Et des aînés qui doivent vendre leur maison et quitter Boucherville, ça existe…

Quant à ceux d’entre nous qui sont propriétaires d’une maison unifamiliale, c’est bien beau de voir sa valeur augmenter d’année en année, mais encore vaut-il que quelqu’un puisse l’acheter la journée où nous décidons de la mettre en vente. Il y a un manque de maisons abordables à Boucherville et le problème ne fait que s’aggraver depuis que le développement immobilier est quasi-paralysé sur notre territoire.

La tendance est pourtant bien réelle. Déjà, dans plusieurs marchés, les condos commencent à se vendre en-deçà de l’évaluation municipale. Il suffit d’aller consulter des sites comme Kijiji, immo.lespacs, duproprio.com et compagnie pour le constater.

Sébastien St-François

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s