Lettre ouverte de Louis-Philippe Guy

Avec la permission de son auteur, je me permets de reproduire une lettre ouverte fort éclairante de mon ami, Louis-Philippe Guy.

« LETTRE OUVERTE – CANDIDATURE DE FRANCE DUBÉ 28 mai 2013
Plusieurs amis m’écrivent en privé pour me demander mon opinion sur la candidature de mon ancienne directrice France Dubé, avec l’équipe de Caroline St-Hilaire aux élections de 2013. Contrairement à ce que vous puissiez penser, je me réjouis de cette nouvelle.

Je pourrais être égoïste et devenir ennemi avec toutes les personnes que j’aime qui se rapprochent d’une mairesse dont j’ai beaucoup critiqué l’administration, duquel j’ai reçu de la pression qui aurait pu me faire perdre mon emploi dans le passé. Néanmoins, honnêtement, le sentiment qui m’anime est la fierté pour mon amie, France.

La démocratie municipale, dans sa forme actuelle, est sclérosée. Être à l’opposition nous confine à un rôle de jappeur en série. La majorité des gens suivent les grands médias nationaux qui ne parlent de leur ville extra-montréalaise que lorsqu’il y a un scandale ou une anecdote. Les vrais enjeux, par exemple l’embauche d’un ami dont le salaire annuel équivaut aux versements de taxes municipales d’un quartier de la ville au complet, n’intéressent que les médias locaux.

CORRUPTION MÉDIATIQUE

Ces médias locaux, dont la mission est importante, n’attirent l’attention que d’un faible pourcentage de la population, encore plus faible que ce tiers des citoyens qui vont aux urnes aux 4 ans pour donner des centaines de millions en chéquier aux élus municipaux.

Ces médias, dont la pérennité financière est fragile, ont avantage à ne pas marcher contre le courant. La Ville dispose de centaines de milliers de dollars dans son budget pour les communications avec les citoyens. On a pu observer au fil des années des variations dans l’achat publicitaire, dépendant de la position éditoriale du média. La Ville étant un partenaire en or, naviguer sans ces enveloppes met la survie du journal, de la radio, de la télévision locale en péril.

LE VRAI POUVOIR

Pour revenir au point principal : je suis heureux de voir France Dubé impliquée en politique municipale, dans Action Longueuil – Équipe Caroline St-Hilaire. Cette administration sera reportée au pouvoir comme la plupart des administrations sortantes dans les municipalités québécoises, étant donné les points énumérés plus tôt. En attendant que tout le système change, nous avons intérêt à avoir des gens de qualité (et de confiance) en place.

Pour ces raisons, je me réjouis de la candidature de France Dubé, mon amie. N’importe qui portant les couleurs de ce parti serait élu. Le bonus pour les citoyens du district Parc Michel-Chartrand, c’est que leur conseillère municipale sera une travailleuse acharnée qui ne compte pas ses heures, une fonceuse qui ne s’en laissera pas imposer. Ces citoyens auront la chance d’avoir une conseillère municipale pour les représenter et non un poteau suivant la ligne de parti sans poser de question. La mairesse va tirer avantage écouter son opinion.

France Dubé est pleine de projets culturels. Ça tombe bien, le bras provincial pouvant donner accès au financement de grands projets culturels se termine par une bague au doigt en commun avec la Longueuilloise au pouvoir. Être la conseillère municipale qui coupera le ruban du nouveau Théâtre de la Ville, auriez-vous refusé ça ? Bonne chance France. Félicitations Caroline, vous ne pouviez choisir mieux.

Louis-Philippe Guy
Animateur d’affaires publiques au FM 103,3 à Longueuil de 2008 à 2012 »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s