Les Bouchervillois seront convoqués aux urnes en novembre prochain!

Le jeudi 9 mai, Mme Francine Crevier Bélair, conseillère municipale dans le district 2 depuis novembre 2009 (et indépendante depuis décembre 2011) a tenu une conférence de presse pour faire connaître sa position à l’approche des prochaines élections municipales, qui auront lieu le 3 novembre prochain.

Mme Crevier Bélair a annoncé qu’elle se porte candidate indépendante à la mairie. Les Bouchervillois seront donc convoqués aux urnes en novembre prochain. D’une perspective démocratique, c’est une excellente nouvelle pour Boucherville et ses citoyens. Nous aurons un choix entre deux visions, celle que Jean Martel applique depuis près de quatre ans et celle que nous proposera Mme Crevier Bélair au cours des semaines et des mois à venir. Comme citoyen et contribuable, ma grande crainte était que Jean Martel soit élu par acclamation – faute d’au moins un opposant. Heureusement, ce ne sera pas le cas, car une élection par acclamation n’est jamais souhaitable en démocratie.

J’ai eu l’occasion de travailler avec Mme Crevier Bélair l’an dernier. En effet, nous exerçons la même profession et sommes tous deux membres de l’Ordre des traducteurs, terminologues et interprètes agréés du Québec. En janvier 2012, j’ai été nommé responsable de l’organisation de notre congrès annuel. Je devais me constituer un comité organisateur et j’ai décidé de communiquer avec elle pour lui demander si ça pouvait l’intéresser. Elle a accepté l’offre de se joindre au comité que je formais. Au cours des mois qui ont suivi, j’ai découvert en elle une personne d’une rigueur exceptionnelle et dont le sens de l’organisation est très développé.

Je l’ai également suivie dans les séances publiques du conseil municipal, et s’il y a une personne qui semble bien connaître les enjeux et qui pose des questions pertinentes, c’est Mme Crevier Bélair – et ce, malgré le fait qu’elle est exclue du caucus du parti au pouvoir et doit sûrement avoir un accès plus difficile que les autres aux renseignements importants pour la prise de décisions. Bref, elle m’inspire une confiance – comme administratrice municipale – que les autres membres du conseil municipal ne m’inspirent simplement pas, de par leurs faits et gestes, leur langage corporel, etc.

En 2009, le taux de participation aux élections municipales n’a même pas atteint 50 %. Le maire en poste n’a pas réussi à recueillir une majorité absolue des suffrages exprimés, mais il règne en roi et maître depuis son entrée en fonctions et fait fi des opinions d’une bonne partie de la population. Je n’élaborerai pas ici sur mon opinion de Jean Martel comme maire de Boucherville. Je l’ai fait à suffisamment de reprises depuis avoir créé ce blogue.

Je vais cependant inviter mes concitoyens à suivre de plus près la campagne électorale cette année et, surtout, à se rendre aux urnes en plus grand nombre pour élire le prochain maire ou la prochaine mairesse de notre ville. Les enjeux sont nombreux et importants, et ils ne disparaîtront pas par magie le 4 novembre prochain. Au contraire, ils sont bien réels et doivent être pris en main. Depuis près de quatre ans, Jean Martel nous démontre qu’il ne se soucie guère des véritables enjeux. Je suis d’avis que Boucherville et les Bouchervillois méritent mieux.

Sébastien St-François

P.-S. : À sa conférence de presse, Mme Crevier Bélair a dévoilé l’adresse de son blogue de campagne, qui sera en ligne à compter de ce vendredi : francinecrevierbelair.com. Elle sera également présente sur Facebook.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s