La construction d’une promenade en bordure du fleuve, un projet écologique?

mur dans vieux-village

Le cachet champêtre du Vieux Boucherville pourrait être sérieusement transformé si le projet de promenade en bordure du fleuve voit le jour. Tel que constaté sur place, ce sont des centaines d’arbres matures qui seraient abattus pour les besoins de la construction. Selon les explications du maire Jean Martel, cette promenade partirait du quai municipal pour aller jusqu’au vieux village.

Lors l’assemblée du conseil municipal de mars dernier, un mandat de services professionnels pour une étude d’avant-projet a été accordée à la firme d’ingénieur Génipur inc. pour la somme de 91 405 $.

Dans une interview publié dans le journal La Relève du 20 mars, le maire Jean Martel affirmait qu’« avec cette étude, on souhaite trouver une façon d’aménager une promenade piétonnière en même temps qu’on procédera à la réfection du mur de soutènement ».

Il est évident que le mur actuel est en très mauvais état. Mais est-ce pensable d’ériger une promenade, dans le style de celle de Rimouski (planches de bois), construite grâce à une très grosse subvention fédérale et au moment où les lois sur l’environnement du Québec étaient beaucoup moins strictes pour la construction en bordure des cours d’eau? Sans l’accord du ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs, il sera impossible pour la Ville de réaliser ce projet. On se souviendra que ce ministère n’avait pas donné son accord pour procéder à un réaménagement d’une partie de la piste cyclable La Riveraine à l’est de Boucherville, projet prévu sous l’ancienne administration.

Quoi qu’il en soit, cette promenade nécessitera des travaux majeurs, qui se chiffreront au bas mot à plusieurs dizaines de millions de dollars, étant donné l’ampleur et la longueur du projet.

Il serait sans doute préférable de s’attarder à redessiner le parcours de la piste cyclable au centre du village, là où elle devient dangereuse dans sa trajectoire avec les deux courbes très abruptes qui encadrent le stationnement perpendiculaire au boulevard Marie-Victorin . De surcroît, l’aménagement de secteur (face à la marina) aurait intérêt à être amélioré en priorité.

Monique Reeves

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s