La démocratie a-t-elle pris le bord à Boucherville?

Lundi soir dernier, durant la séance publique du conseil municipal du mois de mars, le dossier « centre d’art » était de nouveau à l’ordre du jour. Ont notamment été votées des dépenses de l’ordre de 166 000 $ pour des travaux d’architecture, de 116 000 $ pour des travaux d’électricité et d’un peu plus de 1 M$ pour la phase 2 de la remise en état du bâtiment actuel.

La conseillère indépendante Francine Crevier Bélair a demandé des précisions sur le concept final de ce projet, qu’elle prétendait ne pas connaître, notamment à savoir qui avait approuvé le concept final. Il semblait y avoir une grande confusion entre les propos avancés par Mme Crevier Bélair et les réponses fournies par le maire Jean Martel, qui ne saisissait visiblement pas la teneur des questions qui lui étaient adressées. Pour le maire, le fait d’avoir voté (à la majorité) une enveloppe de 3,6 M$ puisée à même des surplus déjà affectés confirmait le concept final du futur centre d’art. Mme Crevier Bélair ne partageait visiblement pas le même avis.

Souhaitant voir clair dans toute cette confusion, j’ai pris l’initiative de communiquer avec Mme Crevier Bélair dès le lendemain matin afin d’obtenir des éclaircissements sur ses questions posées la veille. La conseillère indépendante m’a affirmé avoir assisté à une première présentation du projet et des plans préliminaires quelque part au début de 2011. Lors de cette présentation, les deux options envisagées pour le projet étaient déjà définies et l’architecte au dossier était sur place.

Ensuite, plus rien. Exclue du caucus de Jean Martel depuis décembre 2011, Mme Crevier Bélair m’a indiqué qu’elle avait compris entre des conversations que des réunions avaient eu lieu concernant le projet, mais que rien n’avait été discuté au conseil. Elle avait également compris que les membres du conseil des arts et du comité de citoyens du district 1 participaient à certaines réunions et que certaines décisions émanaient de ces rencontres de citoyens.

Toujours selon les propos de Mme Crevier Bélair, le concept final n’a jamais été présenté au conseil municipal (bien qu’elle soit exclue du caucus de Jean Martel, elle siège au conseil municipal au même titre que les autres conseillers et le maire, et toute décision doit être prise par le conseil municipal et non le caucus d’un parti politique). Ce concept n’a pas été non plus discuté ou approuvé par l’ensemble des élus. Les seules approbations obtenues du conseil concernent des enveloppes budgétaires, soit une enveloppe de 1,175 M$ votée à l’unanimité en 2012 pour procéder à des réparations urgentes et une enveloppe supplémentaire de 3,625 M$ – provenant de surplus affectés aux infrastructures et à la stabilisation des taux de taxes – votée à la majorité (Mme Crevier Bélair s’y étant opposée) le 18 février dernier.

Mme Crevier Bélair m’a avoué bien candidement ne rien savoir sur les détails du projet et affirmé qu’aucune analyse professionnelle des besoins réels d’un tel centre n’a été effectuée à ce jour.

Or dans son numéro du 20 mars, La Seigneurie publie une lettre ouverte d’une nommée Monique Trempe. Il faut savoir que Mme Trempe est membre du conseil des arts. Dans son texte, Mme Trempe avance plusieurs détails concernant le futur centre d’art : « Cette “Maison des arts et de la culture” (réclamée depuis plus de 50 ans) accueillera, entre autres, une salle d’exposition, un café-bistro, des ateliers d’arts (peinture, aquarelle, sculpture, photo, etc.) pour enfants, adultes et aînés, une salle de musique, une salle de références (livres d’art), un espace scénique, etc. ». Mme Trempe semble très bien informée du projet…

De nouveau, après la lecture de ce texte, j’ai communiqué avec Mme Crevier-Bélair. À ma question, elle m’a répondu que les détails sur le projet avancés par Mme Trempe n’avaient jamais été discutés ou entérinés par le conseil municipal auquel elle siège.

Si tout cela est exact, nous avons un grave problème à Boucherville. En démocratie municipale, les citoyens élisent des personnes aux postes de maire et de conseillers tous les quatre ans, et ce sont ces élus qui doivent prendre les décisions. Si les décisions prises au cours d’un mandat ne font pas l’affaire des citoyens, ces derniers ont la possibilité d’élire de nouvelles personnes lors des élections suivantes.

Or, si à l’heure actuelle et depuis on ne sait combien de temps, plusieurs des décisions sur notre territoire sont prises par le caucus d’un parti politique et par des citoyens non élus siégeant à des comités de participation citoyenne, ces derniers été triés sur le volet par les membres de ce même caucus, cela va totalement à l’encontre du processus démocratique mis en place pour assurer l’administration des municipalités.

Rappelons que la facture du futur centre d’art atteint maintenant 4,8 M$ et pourrait facilement frôler les 6 M$ à terme. Rappelons que le maire a décidé de contourner le droit démocratique de ses concitoyens de signer un registre pour s’opposer à ce coûteux projet dont ils ne connaissent vraiment pas grand-chose en puisant dans des surplus déjà affectés pour le financer. Maintenant, s’il est vrai que ce sont des citoyens non élus qui prennent de telles décisions de concert avec le caucus du parti politique de Jean Martel, alors qu’une conseillère dûment élue au même titre que les autres membres du conseil est tenue à l’écart du processus décisionnel, cette situation est totalement inacceptable et doit être dénoncée.

Nonobstant les allégeances politiques, si nous tenons à notre démocratie municipale, nous devons insister pour que toute décision qui nous concerne et que nous finançons soit prise par les personnes qui ont été élues pour administrer notre ville. Accepter que de telles décisions soient prises par des intérêts partisans (les membres d’Option citoyens citoyennes) et des citoyens n’ayant aucune légitimité pour décider comment dépenser les deniers publics, c’est accepter l’érosion des assises même de notre système démocratique…

Sébastien St-François

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s