Ça sent l’improvisation à plein nez…

Le dossier d’un éventuel centre multisports a refait surface durant la dernière séance publique du conseil municipal, le lundi 21 janvier.

En effet, lors de la période de parole aux membres du conseil, la conseillère indépendante Francine Crevier-Bélair a interrogé le maire concernant un point à l’ordre du jour ainsi qu’une lettre du Club de soccer Boucherville datée du 7 janvier dernier.

LettreSoccerBoucherville(Cliquez pour prendre connaissance de la lettre du Club de soccer Boucherville)

Il faut savoir qu’au point 5.10 de l’ordre du jour, un avis de motion a été déposé concernant l’installation d’une surface synthétique sur le terrain de soccer du parc des Gouverneurs. Ce projet est évalué à 2,5 M$ selon le PTI 2013-2014-2015. De plus, dans la lettre envoyée par le Club de soccer Boucherville, on apprend (et je cite) « Monsieur le maire a affirmé que les membres de son parti politique qui siègent au Conseil municipal ont la ferme intention de concrétiser le projet de construction d’un Centre multisports intergénérationnel à Boucherville. »

Ça commence à faire beaucoup d’argent pour un seul sport et – surtout – on passera son tour en matière de transparence…

Alors que Jean Martel s’était engagé publiquement à commander un sondage scientifique pour prendre le pouls de la population à la suite du non-renouvellement de l’entente de principe avec Palais des sports de la Montérégie, il affirme maintenant qu’il n’y aura pas de sondage, qu’il a consulté les organismes (autrement dit, les parties intéressées)… De plus, il explique maintenant la décision de ne pas renouveler l’entente de principe avec Palais des sports de la Montérégie par les problèmes personnels et professionnels de Carol Brunet (poursuites, non-paiement de fournisseurs, radiation de la Chambre des notaires, etc.). En septembre dernier, il invoquait plutôt l’impossibilité pour les parties de s’entendre sur l’empreinte au sol… Enfin, il affirme qu’il a rencontré le président du Club de soccer Boucherville, Ali Konjkave, en sa qualité de chef de parti et non de maire…

Bien JUSTEMENT, faites-en un enjeu électoral, M. Martel! Ajoutez ce projet à votre prochain programme politique et laissez à la population le soin de trancher! Votre démarche actuelle sent l’improvisation à plein nez et manque cruellement de « transparence » – terme qui vous est pourtant si cher. En 2009, il n’était aucunement question d’un centre multisports dans votre plateforme électorale – document auquel vous faites sans cesse référence depuis votre élection pour rabrouer vos détracteurs.

Les Bouchervillois n’ont pas à payer des dizaines de millions de dollars de leurs taxes parce que le maire sortant cherche des votes un peu partout en cette année électorale. Par respect pour la démocratie, ce projet doit faire l’objet d’une promesse électorale en bonne et due forme. À dix mois des prochaines élections, Jean Martel n’a pas la légitimité nécessaire pour aller de l’avant avec ce projet, et encore moins pour le négocier derrière des portes closes. Si ses propres prévisions s’avèrent fondées (réf. : La Relève, décembre 2012), M. Martel fera face à un ou plusieurs groupes d’opposition aux prochaines élections (ça reste à voir, espérons-le). Le cas échéant, ce sera à chacun de faire sa proposition aux citoyens de Boucherville et de laisser ces derniers décider.

Comme l’a fait valoir – avec raison – Mme Crevier-Bélair, on ne dispose d’aucune analyse professionnelle des besoins ou étude de faisabilité financière qui démontre qu’un soccer intérieur à Boucherville serait un projet viable. Elle a invoqué l’exemple de la Ville de Vaudreuil-Dorion, qui vient de construire un centre sportif. Ce projet a demandé une préparation préalable de cinq ans, dont plus de deux ans consacrés à évaluer la viabilité et la rentabilité d’un soccer intérieur. Conclusion? Moyennant un bassin de 7 500 joueurs de soccer, il a été impossible de conclure à la viabilité financière du projet. Le centre sportif a été construit, mais sans l’ajout d’un soccer intérieur. Boucherville compte 2 500 joueurs de soccer… Et ce n’est pas une pétition signée par des membres du Club de soccer Boucherville (comme on l’annonce dans ladite lettre) qui rendra le projet plus légitime ou plus viable!

Jean Martel démontre encore une fois que la « transparence » n’est rien de plus qu’un mot à la mode, un mot qui sonne bien, un mot qui inspire confiance auprès de certains. Il ne fait aucunement preuve de transparence dans ce dossier, qui prend nettement une trajectoire électoraliste. Et ça sent l’improvisation à plein nez!

Sébastien St-François

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s