De nouveaux conflits d’intérêts à l’horizon?

Photo : La Relève (7 novembre 2012)

Quelle ne fut pas ma surprise d’apprendre, à la page B6 de La Relève cette semaine, que Jean Martel devient administrateur à la maison de soins palliatifs Source bleue. Plus précisément : « À noter que M. Martel siègera dorénavant au sein du conseil d’administration de la maison de soins palliatifs à la suite d’une recommandation de M. [Eddy] Savoie [des Résidences Soleil]. »

C’est peut-être moi qui ne comprends pas, mais il me semble qu’un élu – le maire de surcroît – n’a pas sa place au sein du conseil d’administration d’un organisme accrédité par la Ville. Bien que cela n’ait rien d’illégal, sur le plan de l’éthique et de la transparence, mettons que ça soulève des questions et que ça expose le maire à de potentiels conflits d’intérêts. Je sais de source sûre qu’une telle nomination n’aurait pas passé la rampe avant l’arrivée de l’administration Martel à l’hôtel de ville.

Rappelons que le maire se trouve déjà parfois en situation de conflit d’intérêts (notamment chaque fois qu’il est question de télécommunications) parce qu’il continue à jouer un rôle d’avocat-conseil depuis qu’il est devenu maire et alors qu’il annonce qu’il briguera les suffrages de nouveau l’an prochain pour tenter de se faire réélire. Dans la vie, il faut parfois faire des choix : rares sont les situations où on peut avoir le beurre et l’argent du beurre…

Selon moi, le premier magistrat se doit d’être d’une neutralité totale. Comment peut-il être neutre et impartial envers l’ensemble des organismes accrédités de Boucherville qui formulent des demandes à la Ville alors qu’il siège au conseil d’administration d’un de ces organismes? Le maire a une ville de 42 000 habitants à gérer et il devrait se concentrer sur le travail pour lequel il a été élu. D’une part, Jean Martel annonce qu’il compte limiter les dons à son parti à 200 $ par personne; de l’autre, il accepte une nomination au conseil d’administration de Source bleue et se place ainsi en situation potentielle de conflits d’intérêts. Je ne comprends vraiment pas ce maire…

Et il serait intéressant de connaître le rôle de M. Eddy Savoie dans cette décision. M. Savoie est le fondateur du Groupe Savoie, qui exploite le réseau des Résidences Soleil.

Photo : La Relève (31 octobre 2012)

Sébastien St-François

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s