La piste cyclable champêtre reliant Boucherville à Varennes sera défigurée par l’administration Martel

Boucherville s’apprête à laisser ériger une tour de télécoms de 41 mètres adjacente à la piste cyclable la plus champêtre de la ville, celle qui longe le parc de la Frayère jusqu’à Varennes.

Vidéotron a fait sa demande à la Ville qui l’a accepté sans aucune consultation auprès de la population en octobre 2011. Un petit avis public bien camouflé au bas de la page 27 de La Seigneurie le 25 septembre 2011 indiquait de façon très imprécise où serait érigée cette tour. Aucune mention de sa hauteur.

En fait, elle sera installée sur une partie du terrain que la ville a acheté à 1,2 M$ soit au double du prix de sa valeur marchande à un groupe d’hommes d’affaires en 2010. Pour soi-disant y faire des jardins communautaires!

Acceptée en catimini, le conseil municipal n’a rien laissé transpirer de cette annonce lors des assemblées publiques. Pourtant, tous les Bouchervillois sont directement concernés, car nous sommes tous propriétaires de ce terrain grassement payé par nos taxes. Muets comme une tombe, tous se sont tus, même la supposée défenderesse des espaces verts et de l’environnement, la conseillère Anne Barabé.

Interrogé à la période de question de décembre 2011 sur ce sujet, le maire Martel a fait répondre la conseillère Jacqueline Boubane. Celle-ci a expliqué que la ville ne s’objectait pas, que c’était Industrie Canada qui avait le dernier mot et que, finalement, c’était mieux d’installer cette tour là que dans un quartier habité (la cassette habituelle)

Je me questionne : Pourquoi ne pas l’installer sur le terrain de la Ville près de la voie ferrée un peu plus loin de l’autre côté de Marie-Victorin? Le conseil l’a-t-il demandé? Videotron aurait sans doute accepté ce choix. Cela avait été possible dans le cas de la tour (d’une autre compagnie) qui devait être installée il y a quelques années près de l’école Pierre-Boucher et qui a fini par été installée ailleurs à cause des pressions des citoyens et parents des enfants.

Plus loin du regard des promeneurs et des cyclistes qui empruntent en très grand nombre cette piste cyclable pour savourer son côté champêtre et y admirer la beauté de la nature environnante.

Jean Martel vient d’accepter de saccager un paysage champêtre dont profitaient beaucoup de Bouchervillois. Le plus ironique de l’affaire est que cette tour sera érigée à proximité du terrain de La Saulaie payé 2,3 M$* pour donner aux citoyens une fenêtre sur le fleuve! Ils auront maintenant droit à une tour de 41 mètres en prime en se retournant la tête!

Il reste encore deux étapes à franchir pour que l’installation de cette tour puisse se faire : le Comité consultatif agricole et la Commission de protection des terres agricoles. Sinon, dès le printemps ou l’été prochain, la construction de cette tour viendra défigurer à jamais un superbe espace champêtre. Il est minuit moins une…

*Un prix ridiculement trop élevé pour un terrain dont aucun acheteur ne voulait, car inconstructible dans sa presque totalité!

Monique Reeves

18 commentaires sur « La piste cyclable champêtre reliant Boucherville à Varennes sera défigurée par l’administration Martel »

  1. Mme Reeves, je précise une chose aux citoyens bouchervillois. Vous faisiez partie de l’administration Gadbois (comme conseillère) quand Boucherville a connu sa pire dévastation de milieux naturels (fin 2009). Pourtant, jamais vous ne vous en êtes offusqué dans les journaux ni sur le web à cette époque. Alors pourquoi cette révolte en billet ici?

    Depuis que le parti de Jean Martel est en place, depuis que vous avez été clairement devancée dans le nombre de votes aux dernières élections, dans votre district, vous êtes curieusement devenue une «fervente» passionnée des milieux naturels…

    J’ai hâte de vous voir et de discuter avec vous à ce propos.

  2. M. Pouliot,
    Je vous rappelle que nous n’étions plus en poste à la fin de 2009!
    Aussi, contrairement à ce que vous dites, il y a eu une consultation publique sur les milieux naturels.

    Mme Barabé faisait alors partie d’un groupe environnemental a même présenté un mémoire préconisant, notamment, la densification urbaine dans le secteur d’Avaugour. Maintenant qu’elle est en place tout le développement en hauteur de ce secteur est stoppé par l’administration Martel. Dans ce même secteur, je vous rappellle que les propriétaires concernés ont donné jusqu’à 30% de leur terrain pour l’environnement et les milieux humides

    Vous ratissez large et ne donnez aucun exemple concret de vos accusations.
    Au contraire, nous avons protégé les milieux naturels. L’urbaniste M. Pierre Pion et le conseil travaillaient en étroite collaboration dans ce domaine. Nous avons acheté le boisé de Boucherville, l’arboretum Stephen Langevin et participé avec Environnement Québec à des collaborations pour aménagé ces espaces verts, tout cela sans dilapider les fonds publics, car les prix de ces terrains étaient très corrects. Ce ne sont ici que quelques examples, il y en a d’autres.

    Nous n’avons jamais saccagé de terres agricoles, tel que l’administration Martel s’apprête à le faire en installant une tour de 41 mètres.sur un espace vert et boisé et servant à des fins récréatives.
    Enfin, je vous rappelle que Longueuil ne permet pas d’ériger des tours de plus de 15 mètres dans les secteurs environnementaux et que Montréal s’apprête à faire un geste semblable suite à la parution d’une consultation publique sur le sujet des antennes de télécoms publiés le 27 janvier 2012.

  3. M. Pouliot,
    En ce qui me concerne, comme citoyen, avoir payé 2,3 M$ pour La Saulaie et 1,2 M$ pour la terre agricole est scandaleux. Paiement à même nos surplus, qui auraient pu servi aux vraies priorités (réfection des rues, où nous prenons du retard, par exemple) et surtout dans l’intérêt de tous plutôt que les quelques personnes qui utiliseront ces installations.

    SSF

  4. Privilège d’administrateur.

    Peut-être avez-vous la chance d’habiter une belle rue. La mienne est en état pitoyable et Dieu sait quand elle sera refaite. Alors le dossier prioritaire de la réfection des rues passe loin devant des parcs trop chèrement payés dans ma liste de priorités comme citoyen qui cotise à la caisse chaque année.

  5. Monique Reeves et Carl Chevalier sont des citoyens-contribuables, au même titre que vous et moi. Je suis un peu tanné de ce discours voulant que d’anciens élus doivent se taire parce qu’ils ont déjà exercé une fonction publique.

  6. Bonsoir M. Pouliot,

    Je ne sais pas où vous prenez vos informations, mais elles ne sont pas exactes. La Saulaie n’a jamais été acheté par un promoteur américain, vous n’avez qu’a consulter les actes notariés concernant ce terrain et vous le verrez vous-même.

    Toujours vérifier ses informations avant d’énoncer des faits: Une règle essentielle en journalisme et je l’applique.

    1. Je considère votre question quelque peu injuste. Pensez-vous réellement que les actuels conseillers ont la liberté de prendre des initiatives personnelles? Les décisions se prennent en équipe, avec l’aval du maire, ou sont imposées par la personne à la tête de la formation. C’est une des raisons pour lesquelles la politique a si mauvaise réputation.

  7. À ma connaissance, aucune promoteur ne s’est manifesté pour acheter ce terrain. Peut-être parce qu’on demandait trop cher! Mais quand ce sont les contribuables qui paient, why not? Je serais très curieux de savoir pour combien des quelque 20 000 contribuables que compte Boucherville cet achat était une grande priorité…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s